Les études de Santé

Les études de Santé sont très sélectives et demandent aux étudiants une méthode de travail efficace pour acquérir des connaissances volumineuses en un temps réduit.

Dans le cadre de la réforme des études de Santé, l’accès en 2ème année MMOPK (Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie et Kinésithérapie) se fera à l’issue d’une 1ère, 2ème ou 3ème année de Licence à Accès Santé, à condition que l’étudiant ait suivi une Mineure Santé (option Bases en Santé) et validé son année avec d’excellents résultats.

Les études de Santé, désormais accessibles à des profils non-scientifiques, restent toujours aussi sélectives car l’augmentation du nombre de places restera inférieure à celle du nombre de candidats.

Bien que la réforme prévoie la suppression du Numerus Clausus, la sélectivité des épreuves sera maintenue au niveau actuel. En effet, le nombre de places offertes n’augmentera pas en corrélation avec le nombre de candidats.